Quel statut dois-je avoir pour vendre du CBD ?

Vous envisagez de plonger dans le commerce de CBD ? N’oubliez pas que c’est une activité qui ne se fait pas au hasard. En effet, il est important d’avoir un statut légal pour commencer la moindre activité commerciale. À noter que le choix de statut est souvent difficile pour les nouveaux entrepreneurs en CBD.

Rappel sur la législation concernant le CBD

Il est important de faire le point sur la législation liée au CBD avant de commencer des activités commerciales. Sachez alors que ce produit n’est pas reconnu comme étant illicite comme le THC. Cela implique que la vente de produits contenant du CBD est autorisée sans le moindre souci. Toutefois, il faut suivre les règles pour vendre le produit en toute liberté.

Vous devez avant tout respecter le taux de THC dans le chanvre qui ne doit pas dépasser 0,2 %. Les produits finis ne doivent même pas contenir la moindre trace de THC. Il faut aussi s’assurer que le CBD provient des plantes ou des graines de chanvre. En effet, vous ne pouvez pas vous servir des feuilles ainsi que des fleurs pour extraire du CBD. À souligner qu’un non-respect des règles peut vous exposer à une forte amende.

Le statut que vous devez avoir pour l’ouverture d’un magasin

Il faut avoir un statut clair pour se lancer dans la commercialisation de CBD. La meilleure option est de choisir un statut SASU (Société par Action Simplifiée Unipersonnelle). Cela implique normalement la réalisation d’une déclaration auprès de la chambre de commerce. Notez aussi que votre choix de statut aura des impacts sur les démarches à suivre pour ouvrir la boutique.

Évitez par exemple de ne pas vous focaliser uniquement sur les termes « chanvres » pour créer la boutique. Vous pouvez parfaitement ajouter les produits de bien-être dans vos activités. Il faut noter que l’ouverture sur domaines d’activités peut vous aider à obtenir facilement des financements. En effet, les investisseurs ne prendront pas le risque de se focaliser sur une seule catégorie de produit.

Les conditions d’obtention du statut SASU

Quelques critères sont à prendre en compte pour obtenir un statut SASU avant de créer une boutique. Vous pouvez alors vous baser sur les points suivants :

  • Le SASU est un statut qui nécessite un actionnaire unique au sein de l’entreprise ;
  • La responsabilité de l’associé unique peut être limitée à un certain moment. D’ailleurs, cela dépend de ses apports ;
  • Il faut embaucher un comptable pour éviter les problèmes en cas de faute grave du président de la société ;
  • L’associé unique est libre de déterminer à lui tout seul le capital social de l’entreprise ;
  • Il faut immatriculer la société au niveau du Registre du Commerce ;
  • L’entreprise peut être soumise à l’impôt sur le revenu ou l’impôt sur les sociétés.

Ces points peuvent s’avérer déterminants pendant la procédure de création de boutiques spécialisées en CBD.

Des restrictions sur le plan commercial

La mise en place d’une stratégie marketing solide est indispensable pour vendre de l’huile de CBD. Cela est aussi valable concernant le domaine de la communication. À noter que la promotion de produits CBD doit être réglementée afin d’éviter les mauvaises surprises. En outre, il faut toujours faire les choses dans les règles.

Il est aussi défendu de faire des affirmations concernant les conséquences de l’huile de CBD sur la santé. Il faut respecter ce point si votre entreprise gère le traitement des produits. Il ne faut pas non plus faire de la promotion de cannabis quand vous ferez de la publicité. Ce point est indiscutable, peu importe le taux de THC sur le produit. Cela peut être considéré comme étant de la promotion de drogues illégales.