Le salaire moyen d’un avocat

Le métier d’avocat présente l’avantage d’être suffisamment rétribué. Par ailleurs, les spécialités proposent à chaque professionnel la possibilité de choisir les secteurs ainsi que le public qui l’intéresse. D’où la complexité du métier. La formation d’avocat est très élitiste, et c’est un métier généralement laborieux avec des horaires de travail variable et des conseils longs à structurer ainsi que des plaidoiries incessantes qui dépendent généralement de la clientèle.

Les principales attributions d’un avocat

En règle générale, l’avocat reste le spécialiste à qui incombe le conseil ou encore la défense des personnes morales (institutions, entreprises, associations, etc.) ou physiques. De ce fait, on fait appel à l’avocat afin de défendre son client durant un tribunal qu’il soit pénal, administratif ou encore civil. Il peut également assister ce dernier quand il est placé en garde à vue ou dès qu’il commence à être impliqué dans cette dernière. L’avocat conseille également son client pour mieux comprendre les lois en vigueur. Il peut aussi être emmené à l’établissement des actes dans des transactions immobilières. Et enfin, on a recours aux services d’un avocat pour l’assistance à la négociation entre deux intervenants pour l’empêchement d’un procès. Le métier d’avocat fait partie des professions libérales vu que l’avocat ne dépend d’aucune autorité hiérarchique et dispose de son propre cabinet. Mais il y en a qui travaillent en tant que salarié selon leurs choix ou en fonction de leurs spécialisations dans des domaines précis pour mieux cerner les attentes juridiques de leurs clients. Néanmoins, qu’il soit avocat pénaliste ou avocat d’affaires, il est toujours soumis à la réglementation régie dans le Règlement intérieur national qui définit la déontologie ainsi que l’usage du métier d’avocat.

Quelques chiffres sur le salaire des avocats en France

Par an, un avocat peut percevoir un salaire brut de 81 300 euros, ce qui équivaut à 6 775 euros par mois. Cette somme reste tout de même relative surtout avec les hausses que certains avocats commencent à définir. Ainsi, seulement 1% des avocats gagnent moins de 20 000 euros par an. Ces derniers sont généralement les nouveaux sortants ou les moins expérimentés. Pas de 10,25 % d’avocats français gagne de ce fait entre 40 000 et 45 000 euros bruts par an. À l’autre extrémité, 25,45% d’entre eux cumulent annuellement plus de 100 000 euros bruts. Cette grille salariale tend à augmenter avec le temps. En début de carrière, entre 25 à 29 ans, l’avocat perçoit environ 42 000 euros par an et un autre en fin de carrière, à plus de 50 ans, peut, à son tour gagner plus de 9 000 euros par mois, soit près de 110 000 euros bruts par an.